Rénover une toiture : les étapes à suivre

Rénover une toiture : les étapes à suivre

Le toit joue plusieurs rôles, dont la protection de la maison contre les diverses intempéries et les fuites d’eau. Cependant, au cours des années, la toiture est sujette à dés détériorations. Voilà pourquoi, il faut la rénover pour assurer sa pérennité ainsi que son étanchéité.

Quand rénover sa toiture ?

Le contrôle du toit doit se faire tous les ans, et surtout après une grande tempête. Pour cela, il faut considérer son ancienneté pour que le couvreur puisse faire une visite de façon régulière.

Pour une toiture datée d’une décennie, la visite doit être effectuée tous les dix ans, tandis que pour celle datée de 20 ans, cette visite doit être réalisée tous les deux ans. Mais, si la toiture date depuis 40 ans, elle doit être visitée chaque année.

À part cela, lorsque les signes suivants apparaissent, il faut procéder immédiatement à la rénovation du toit : infiltrations ou fuites d’eau, tuiles détériorées, formation de mousses ou de lichens sur la toiture, etc.

Quelles sont les différentes techniques de rénovation de la toiture ?

D’une manière générale, la rénovation de la toiture consiste à réaliser des réparations sur la couverture et la charpente.

    • Réparation sur la couverture

Elle consiste à remplacer une ardoise cassée ou une tuile.

Lors de la réparation d’une couverture en ardoise, la nouvelle ardoise doit avoir le même format et la même épaisseur que l’ancienne.

À titre de rappel, le mode de réparation d’une couverture en ardoise varie selon le type de fixation.

Pour une ardoise à crochet, il faut la retirer et la déplacer sur le côté. Il faut ensuite soulever le crochet, tout en le retirant vers le bas. Après cela, il faut glisser un tire-clou en bas de la nouvelle ardoise afin de la conduire au moment de sa pose. Il faut maintenant enlever les ardoises placées au-dessus et installer les ardoises neuves.

Pour une ardoise à clous, il faut les tourner autour de l’ardoise cassée pour la dégager. Il faut ensuite couper le clou s’attachant à l’ardoise et percer la nouvelle ardoise par le biais d’une chignole. Il faut après cela la placer et la clouer. Cependant, il faut faire bien attention pour ne pas la frapper.

Par contre, pour une tuile cassée, il faut commencer la réparation depuis les tuiles qui se situent en haut. Pour cela, il faut enlever la tuile à remplacer et couper le fil de fer attaché à elle. Pour faciliter le passage, il faut soulever les tuiles voisines. Après cela, il faut poser la tuile neuve.

    • Réparation sur la charpente

Le vieillissement, l’humidité ou l’existence de certains nuisibles engendrent généralement la détérioration d’une charpente. Une fois la source de dégradation de la charpente trouvée, il faut procéder immédiatement à la réparation du toit.

Si la charpente en bois est légèrement détériorée, il faut la nettoyer avec l’essence de térébenthine et à l’aide d’une brosse métallique. L’utilisation de l’huile de lin est aussi efficace pour traiter la charpente.

En revanche, si la détérioration de la charpente est très grave, il faut utiliser un cerclage métallique pour la consolider. Si cette solution n’est pas efficace, l’idéal est de remplacer la partie abîmée avec du bois neuf.

S’il s’agit d’une charpente métallique, il faut utiliser une brosse métallique pour la nettoyer. Il faut ensuite procéder au lavage et au dépoussiérage. Pour terminer l’opération, il faut bien poncer la charpente et lui appliquer de la peinture de protection.

Dans le cas où la charpente aurait subi une déformation, l’installation de contreventements est nécessaire. En effet, cela permet de restaurer la stabilité de la totalité de la construction.

Bon à savoir :

La rénovation de la toiture requiert du savoir-faire et de la technique. C’est pour cette raison que vous devez confier vos travaux à un professionnel. Cependant, vous devez bien le choisir en considérant certains critères tels que son expérience, ses réalisations, etc.