Focus sur les charpentes en bois

Focus sur les charpentes en bois

Malgré l’avènement des charpentes métalliques, celles en bois ont su garder sa place dans les constructions d’une maison. Elles séduisent encore bon nombre de personnes du fait des nombreux avantages qu’elles procurent. En effet, les charpentes en bois permettent de rendre un appartement plus attrayant, car les poutres sont visibles. Avec ce type de charpente, il est possible d’aménager les combles, ce qui permet un gain de place optimal. De plus, il peut résister aux intempéries et a une durée de vie plus longue.

Quels sont les différents types de charpentes en bois ?

Il existe deux types de charpentes en bois : la charpente en bois traditionnelle et la charpente en bois industrielle.

La première est conçue avec une ossature en bois massif tels que le pin, le sapin, le chêne, etc. Elle est très appréciée pour sa forte résistance. Elle est également personnalisable, ce qui permet de l’adapter à tous types de toitures. La pose de la charpente en bois traditionnelle varie d’ailleurs en fonction du nombre de fenêtres de toit, de la forme du bâtiment et des matériaux de couverture. Composée de chevrons, de pannes et de fermes, elle peut également être utilisée pour des combles aménageables.

La seconde, quant à elle, est fabriquée à la main par des artisans qualifiés. C’est à partir des éléments emboîtables attachés par des connecteurs en métal qu’elle est fabriquée. À l’opposé de la charpente en bois traditionnelle, ce type de charpente est moins onéreux. Tout comme la charpente en bois traditionnelle, celle en bois industrielle convient parfaitement à tous les styles architecturaux d’un bâtiment.

Les essences de bois utilisées

L’essence de bois utilisée dans la fabrication de charpente varie selon les époques et les régions. En hiver, par exemple, les arbres au feuillage caduc sont les plus utilisés.

D’une manière générale, il existe deux types d’essences de bois : les essences résineuses et les essences au feuillage caduc.

Les essences résineuses les plus utilisées pour fabriquer des charpentes en bois sont le Douglas, le sapin, le mélèze, l’épicéa et le pin.

Les essences au feuillage caduc les plus utilisées, quant à elles, sont le peuplier tremble, l’orme, le chêne et le châtaignier.

Quels sont les éléments constitutifs de la charpente en bois ?

4 éléments constituent généralement les charpentes en bois : les chevrons, les pannes, les fermes et le contreventement.

  • Les chevrons : leur principal rôle est de soutenir la toiture. Ils permettent également de garantir la stabilité et la solidité de l’ensemble du toit. Ils sont, en principe, posés sur les pannes de la charpente, et ce, dans le sens de la pente du toit.
  • Les pannes : elles sont utilisées pour relier les fermes. Elles se déclinent actuellement en trois types, à savoir la panne faîtière, la panne ventrière et la panne de sablière.
  • Les fermes : la transmission du poids de la couverture sur les porteurs verticaux se fait par le biais des fermes. Elles sont généralement placées sur la panne de sablière, les murs porteurs ainsi que les poteaux. Les éléments qui les composent sont : l’entrait, les arbalétriers, les contrefiches, le poinçon et les jambes de force.
  • Le contreventement : grâce aux différentes pièces qui le constituent, les risques de déformation des combles sont moindres. En fait, les fermes peuvent être rigidifiées par des pièces de triangulation telles que les blochets, les jambes de force, les contrefiches, les poinçons…

À qui faire appel ?

Pour poser votre charpente en bois, vous devez solliciter l’intervention d’un professionnel comme EPR BÂTIMENT. C’est une entreprise reconnue dans les travaux de maçonnerie et de charpente à Montauban. Alors n’hésitez pas à lui confier votre projet.