Pose de clôture en rondin de bois : nos conseils

Disposez-vous d’une étendue de terre ou d’une portion de terrain que vous désirez clôturer ? En fonction de ce que vous voulez en faire, vous pouvez recourir à une clôture en rondin de bois. Cette dernière est très efficace et ne nécessite pas énormément de sous comparés à certaines clôtures. Découvrez ici nos astuces pour la pose d’une clôture en rondin de bois.

Bien préparer le terrain

La première chose à faire avant la mise en place d’une clôture est de bien préparer le terrain. Cette opération consiste à un repérage des bornes de délimitation de la parcelle. Elle est très utilisée par l’entreprise spécialisée dans l’installation des clôtures en rondin de bois. Il faudra procéder à une prise de mesure si possible. Cela se fera avec des piquets et un cordeau traceur.

Dès la délimitation, l’emplacement des poteaux et leurs intervalles seront déterminés. C’est une méthode qui permet de connaître exactement le nombre de rondin de bois à utiliser pour toute la clôture. Les dimensions des joints de bois entre les rondins seront aussi déterminées grâce à une mesure parfaite de la dimension totale de la clôture.

L’ensemble formé par les piquets et le cordeau ne doivent plus être déplacés jusqu’à la mise en place totale de la clôture. Il faut alors user de tact pour placer les poteaux. Mais il est important de situer avec une borne de traçage les premiers poteaux à placer et l’emplacement des ouvertures.

Assurer le bon découpage des rondins de bois

Après une bonne préparation du terrain, il faut maintenant passer au découpage du bois en rondin. D’abord, le choix d’une bonne qualité de bois est indispensable pour une clôture. Il existe des types de bois spécialement destinés pour une clôture. Leur qualité dépend de leur capacité à résister le plus longtemps possible aux intempéries et à l’invasion des bestioles.

Ensuite, il faut procéder au découpage. La circonférence et la hauteur d’un rondin de bois doivent être conformes à la taille minimum exigée pour une telle clôture. La bonne méthodologie serait d’abord de couper un prototype en prenant en compte le bout de bois qui sera mis en terre. Il faut procéder à un essai pour juger de la bonne hauteur. Dès que cela est conforme à vos exigences, ce prototype servira de base de découpage aux autres rondins selon le nombre nécessaire pour toute la clôture.

Enfin, la préparation des joints de bois doit aussi être effectuée. Ils peuvent être beaucoup moins épais, plus longs, mais tout aussi résistants que les rondins de bois. Leurs nombres seront déterminés par les dimensions du périmètre du terrain.

La pose de la clôture

L’opération de mise en place de la clôture peut commencer dès que tous les matériaux sont disponibles. Il s’agit principalement des rondins de bois, des joints de bois et des pointes adaptées. Premièrement, il faut commencer par la mise en terre des rondins de bois en respectant la hauteur prescrite. Il faut veiller à une parfaite solidité des bouts de bois mise en terre. Il existe plusieurs techniques archaïques pour réussir à parvenir à cette résistance.

Deuxièmement, il faut relier les poteaux de bois entre eux en y juxtaposant les joints avec des clous. Selon leur dimension, un joint de bois peut garder entre trois et plus de quatre poteaux. Cela doit être fait ainsi pour toute la clôture.

En conclusion, un vaste domaine de terrain vierge ou occupé peut être efficacement délimité par une clôture en rondin de bois. Cette dernière sert de protection et garantit l’intégrité de la parcelle. C’est une technique qui est très souvent utilisée pour les fermes ou tout autre type de vaste domaine. Le respect des différentes étapes est très important pour avoir un ensemble uniforme et bien posé.