Ventilation domestique: les différents systèmes existants

Ventilation domestique: les différents systèmes existants

Bien ventiler sa maison représente un point primordial dans la création d’un cadre de vie agréable et sain pour tous ceux qui y habitent. En effet, les enveloppes externes des nouvelles habitations sont de plus en plus étanches à l’air, ce qui empêche ainsi les fuites d’air. Un déficit de ventilation favorise une altération de la qualité d’air due à l’excès d’humidité, d’odeurs, etc. La seule façon d’y remédier est d’installer chez soi un système de ventilation domestique. Cependant, lesquels ?

La ventilation domestique naturelle.

Bien qu’il s’agisse d’une ventilation naturelle, il est généralement conseillé de faire appel à un spécialiste de l’isolation au moment de sa mise en place. Ce type de ventilation était utilisé bien avant la généralisation des systèmes de Ventilation Mécanique Contrôlée(VMC). Elle se base sur le principe du tirage naturel ou les dépressions d’air engendrées par le vent.

Un système de ventilation domestique naturelle favorise l’entrée de l’air extérieur dans la maison à travers des grilles d’aération situées en bas du bâtiment, dans les pièces principales de la maison. L’air circule dans le logement et monte au fur et à mesure qu’il se réchauffe, pour être rejetée par des grilles d’aération situées en hauteur.

La ventilation domestique à simple flux

Parmi les différents systèmes de ventilation, celui à ventilation à simple flux est le plus utilisé actuellement. Il est doté de bouches d’extraction autoréglables associées à un moteur. Celui-ci effectue l’extraction de l’air chargé d’humidité venant de l’intérieur du logement.

L’alimentation en air extérieur est assurée la plupart du temps par des entrées d’air situées sur les fenêtres. Peu onéreuse et facile à mettre en place, la Ventilation Mécanique Contrôlée(VMC) simple flux fonctionne en continu et peut engendrer des courants d’air. Elle est parfois un peu bruyante et provoque des déperditions de chauffage.

La ventilation à double flux

La ventilation à double flux possède deux réseaux de circulation d’air. Elle n’est pas dotée de plusieurs entrées d’air disposées dans les pièces principales, mais une seule, placée généralement dans les combles. Notons qu’elle permet de récupérer les calories de l’air altérée grâce à un échangeur thermique, sans que les deux circuits ne se mélangent, afin de réchauffer l’air frais provenant du milieu extérieur. Ainsi, elle permet d’éviter tout courant d’air et de limiter considérablement les déperditions d’énergie dans l’habitation.

La VMC double flux est un système plus difficile à mettre en place et plus encombrant. Son débit d’air peut être réglé pour chaque pièce de l’habitation, afin de garantir une plus grande efficacité. Possédant un système inversé, elle est aussi capable de rafraîchir un logement en été. Elle est très souvent hygroréglable.

La VMC double flux thermodynamique

La VMC double flux thermodynamique représente actuellement l’un des systèmes les plus intéressants sur le marché. La VMC thermodynamique est l’association d’une VMC double flux avec une pompe à chaleur géothermique. Elle procure une aération efficace, ainsi qu’un système de chauffage, car elle rejette les calories tirées du sol pour chauffer la maison. Elle est réversible et peut aussi rafraîchir l’habitation en été.

La VMI ou ventilation mécanique par insufflation

La VMI ou ventilation domestique mécanique par Insufflation a un principe de fonctionnement inverse à celui de la VMC. Au lieu d’aspirer l’air frais, elle l’envoie à l’intérieur de l’habitation, tout en le filtrant et en le préchauffant.

Ici, le passage de gaines n’est pas nécessaire, ce qui est un avantage en rénovation quand de gros travaux ne sont pas envisageables. Elle convient principalement aux personnes sensibles aux allergies, car elle rend sec l’air trop humide en le préchauffant. De même, elle renferme des filtres très performants.

Cependant, elle est un peu plus coûteuse que les autres systèmes et encore peu répandue.