Le guide complet de la pose de parquet : types de parquet, techniques, prix

Vous prévoyez la construction d’une maison et vous vous demandez sûrement comment habiller le sol. Vous avez la solution parfaite : le parquet. C’est un système de plancher en bois pour revêtir le sol. Offrant un luxe et un charme unique, découvrez à travers cet article l’essentiel sur la pose de parquet.

Les types de parquets

Vous avez sauté le pas et craqué pour l’utilisation du parquet. Mais sachez qu’il existe plusieurs types avec chacun sa spécificité. Ils présentent tous des bienfaits, mais également des revers. Voici ce qu’il y a de fondamental à savoir. Si vous voulez plus de compréhensions, vous pouvez recourir aux services d’une entreprise experte.

Le parquet massif

C’est le plus connu et utilisé dans les anciennes habitations. Il peut facilement faire un siècle lorsqu’un bon entretien en est fait. Il donne de l’élégance à votre pièce comme avantage. De plus, vous pouvez choisir entre diverses variétés de bois. Si vous avez l’intention de le placer dans une pièce humide, préférez un revêtement comme le teck.

Il ne peut se pourrir et peut-être clouer sur des pièces de bois de charpente ou coller. Ce parquet peut être recouvert de cire, d’huile ou avoir l’apparence du verre si on fait une fusion.

Le parquet flottant ou le contrecollé

Le revêtement contrecollé ravi beaucoup de monde aujourd’hui. Il est composé d’un trio de couches. La première servant de couche d’usure est constituée de bois noble. La couche au milieu est le support. La troisième garantit la stabilité du tout. L’atout principal est qu’il ne craque point sous les pas.

Généralement, ce genre de revêtement peut être modifié à votre goût. Ainsi on peut le peindre, le vernir ou le cirer.

Le parquet stratifié

Il n’est constitué d’aucune essence de bois. Il dispose d’innombrables couches dont fait partie un support en aggloméré. Ce parquet accepte le papier décor imitant à la perfection le bois. Aussi il présente parfaitement les reliefs du bois naturel. Précisons pour finir qu’il est moins résistant que les deux autres.

Les techniques de pose du parquet

Au début, plusieurs conditions doivent être réunies. Ceci est la conséquence de votre bonne préparation. Les bases pour l’accomplissement de cette partie sont nombreuses. D’abord, il faut que le support soit propre. Ensuite la vérification de la mesure de l’humidité de l’air et enfin celle de la température ambiante. Ces éventualités contrôlées, la pose proprement dite peut débuter. Notons qu’il y a plusieurs techniques de pose de parquet.

La pose clouée

Elle est utilisée généralement pour les parquets massifs ou contrecollés. Il s’agit de clouer perpendiculairement des pièces de bois sur des lames. Sur dalle de béton, ces lames sont à leur tour collées de la même manière. Les pièces de bois sont accrochées à une sous-couche isolante.

La pose collée

La pose collée est conseillée pour des revêtements de types massifs ou contrecollés. Le principe est de coller directement sur une chape fine de ciment ou sur une dalle de béton surfacé les lames. Elle est parfaite pour les sols chauffants.

La pose flottante

Afin d’être étalées sur une sous-couche isolante de mousse, les lames sont collées entre elles. Elle est simple et surtout rapide ce qui la rend très répandue. Elle est adaptée à tous les supports.

Le coût des parquets

Les prix d’achat

Il en existe de différentes bourses selon le type choisi et de sa gamme (entrée, milieu ou haut). Tout dépend du budget que vous avez prévu. Ainsi, vous pouvez avoir au m2 les fourchettes de prix suivantes :

  • Massif : son prix varie entre 35 et 150 euros ;
  • Contrecollé : le coût ici se trouve entre 20 et 120 euros ;
  • Stratifié : la valeur oscille entre 3 euros et 50 euros.

Les prix de pose

Comme les prix d’achat des parquets, les prix de pose de parquet varient aussi en fonction du type choisi et de sa gamme. Mais surtout de la technique de pose choisie. On peut avoir en moyenne au m2 les prix ci — après :

  • Massif : 25 à 50 € ;
  • Flottant ou contrecollé : 20 à 40 € ;
  • Stratifié : 20 à 35 €.