Installation de parafoudre : comment ça marche ?

Installation de parafoudre : comment ça marche ?

Les décharges électriques de la foudre peuvent créer des dommages considérables dans votre maison. Dans le souci de protéger vos dispositifs électriques, de même que vos équipements contre les dangers de ce phénomène naturel, vous décidez de faire l’installation de parafoudre. Cependant, vous ignorez comment vous y prendre. Cet article apportera la réponse à cette question.

Le paratonnerre et le parafoudre

Contrairement au paratonnerre qui est installé en hauteur sur le bâtiment, le parafoudre est installé sur le tableau électrique à l’intérieur du bâtiment. Il faut noter que le paratonnerre sert de protection au logement contre les impacts directs de la foudre. Alors que le parafoudre protège les appareils électriques de votre maison. Dans l’un ou l’autre des cas, la présence d’un spécialiste en installation du parafoudre serait judicieuse.

Installation de parafoudre : les différents types de parafoudre

Pour l’achat et l’installation de parafoudre, vous aurez le choix entre trois types. Premièrement, vous avez le parafoudre de type 1. Il est obligatoirement installé dans les logements disposants de paratonnerre. Il évacue les fortes décharges électriques issues du tonnerre. Deuxièmement, vous trouverez le parafoudre de type 2. C’est celui fréquemment utilisé pour la protection des installations et des appareils électriques. Il permet de dissiper convenablement les surtensions causées par la foudre.

Troisièmement, il y a le parafoudre de type 3. Moins efficace que le parafoudre de type 2, il ne doit pas être utilisé sans l’installation de celui-ci. Il permet aux appareils les plus sensibles de mieux résister. Il est recommandé d’installer le parafoudre de type 2, et celui de type 3 (si c’est nécessaire).

Le parafoudre de type 2 existe en deux modèles :le parafoudre monobloc qui doit être entièrement changé dès qu’il est utilisé, et le parafoudre débrochable dont on peut changer le cartouche après utilisation. La deuxième est plus conseillée.

Les étapes de l’installation de parafoudre

Pour réussir l’installation d’un parafoudre en toute sécurité, il est primordial de suivre quelques étapes. Commencez par couper l’alimentation en électricité de tout le logement, et mettez les interrupteurs en position « off ». Muni d’un tournevis, dévissez avec soin le capot du tableau électrique sans perdre les vis. Avant les disjoncteurs différentiels 30 mA, vous verrez un premier module de sécurité. Le parafoudre doit être installé à ce niveau. Pour ce faire, enlevez à l’interrupteur différentiel ces fixations supérieures. Ils sont situés à la tête de ce module.

Ensuite, enlevez les fils de phase et neutre qui lient le disjoncteur d’abonnée puis libérez un peu d’espace pour le parafoudre, en poussant minutieusement les modules vers le côté droit. À la place de l’interrupteur différentiel, clipsez le parafoudre et liez les fils de phase et neutre. Ici, le fil de la phase (de couleur noire) sera connecté sur la borne L, et le fil neutre de couleur bleue sera connecté à la borne N. Pour que le parafoudre soit en équilibre, décaler légèrement vers la gauche les modules déplacés avant son installation.

Utilisez des peignes de raccordement pour raccorder l’interrupteur différentiel. Tâchez de raccorder les bornes neutres aux bornes neutres et les bornes de phase sur les bornes de phase ; puis vissez en façade. Utilisez un fil de 50 cm maximum pour relier le parafoudre à la terre, au niveau de la borne de terre située en dessous de ce dernier. Liez ensuite l’autre bout aux borniers du tableau électrique. Enfin, revisser le capot, tout en enlevant le maximum d’obturateurs. Vous pouvez rétablir l’alimentation du courant électrique.

En somme, il existe trois types de parafoudre ; chacun d’eux avec ses particularités. Pour la protection des installations électriques, il faut choisir le parafoudre de type 2, et suivre religieusement les étapes de l’installation de parafoudre.