Focus sur la toiture en tôle

Pour les toits en pente, on a toujours tendance à utiliser le bardeau d’asphalte, alors que la tôle est également une alternative. En effet, vous pouvez opter pour ce type de toiture pour votre abri, votre garage et votre maison. Découvrez dans cet article les avantages, les inconvénients, les différents types et le prix d’une toiture en tôle.

Toiture en tôle : quels sont ses avantages ?

L’un des principaux avantages de la tôle est sa légèreté et sa facilité d’installation. De ce fait, elle constitue un revêtement idéal pour la plupart des bâtiments, notamment :

Les ateliers ;

Les garages ;

Les abris de jardin ;

Les entrepôts, etc.

Outre sa facilité de pose, la toiture en tôle peut également s’adapter à différentes sortes de toitures, comme :

Les toitures arrondies ;

Les toitures en pente forte, etc.

Elle est également imperméable et peut supporter une charge importante, notamment le poids d’une personne lors de l’entretien. Elle a aussi une durée de vie comprise entre 10 et 30 ans.

Sur le point de vue esthétique, la toiture en tôle peut imiter la tuile et est également disponible en divers coloris.

Toiture en tôle : quels sont ses inconvénients ?

Les points faibles de la toiture en tôle résident sur sa mauvaise capacité d’isolation et son manque de résistance. Son côté esthétique qui est un peu bon marché fait d’elle un matériau délaissé. En effet, ce matériau est désormais dédié aux bâtiments secondaires.

En outre, la toiture en tôle souffre profondément d’une mauvaise isolation thermique et phonique (grêle, pluie). De ce fait, elle laisse passer le froid et le chaud. C’est la raison pour laquelle les bâtiments ayant une toiture en tôle ont une double couche d’isolation thermique et phonique.

De ce fait, la plupart des PLU ne veulent plus recourir à une toiture en tôle. De plus, son installation est fortement déconseillée en bord de mer du fait qu’elle est très sensible à la corrosion.

Toiture en tôle : quels sont les différents types ?

La toiture en tôle peut être constituée de différents types de matériaux, notamment :

La toiture en tôle peint ou d’acier galvanisé ;

La toiture en tôle d’aluminium ;

La toiture en tôle d’acier inoxydable ;

La toiture en tôle de cuivre.

Mais, il existe également :

La tôle ondulée

La tôle ondulée pour toiture est généralement caractérisée par sa forme ondulée. Il s’agit de plaques qui sont traitées contre la corrosion. Il est conseillé de choisir une tôle avec un laquage épais pour les zones côtières, car elle est très résistante.

Cette forme de tôle permet une ventilation entre les sections de toiture et la charpente. Elle permet également aux panneaux de former un joint qui va empêcher l’eau de passer.

La tôle imitation tuile

Il s’agit d’une toiture en tôle qui imite l’aspect de la tuile. Cette couverture est aussi connue sous l’appellation de bac acier imitation tuile. En fait, c’est un panneau d’acier galvanisé et qui a une longueur de 1 mètre. Elle est emboutie de façon à imiter le relief de la tuile.

Ce type de toiture en tôle peut être utilisé lors d’une rénovation.

Le prix d’une toiture en tôle

Le prix d’une toiture en tôle est moins onéreux que les autres matériaux. En effet, son coût moyen par m² est environ 60 euros, y compris l’installation.

Le prix de l’isolation est de 40 euros ;

Une plaque de tôle ondulée coûte entre 15 et 40 euros ;

Une toiture en tôle imitation tuile non isolée peut coûter entre 8 et 15 euros.