Utilisation de pellets de bois comme combustibles : quel impact sur l’environnement ?

Chaque action écologique compte pour préserver l’environnement. Si vous avez l’habitude d’utiliser une chaudière électrique ou une poêle à bois, pensez à vous orienter vers les pellets de bois ou les granulés. Nous vous expliquons dans cet article à quel point ceux-ci peuvent avoir de l’impact sur l’environnement.

Les pellets de bois émettent moins de particules dans l’air

Par rapport aux poêles classiques, les pellets génèrent moins de polluants. En effet, l’émanation des particules polluantes dans l’atmosphère se manifeste lors de la combustion du bois. Outre leur teneur, leur finesse peut nuire gravement au système respiratoire. Pour empêcher cela, le gouvernement encourage les propriétaires à se tourner vers les pellets. Ainsi, vous pouvez bénéficier d’un crédit impôt de 30 %.

Les pellets de bois réduisent l’énergie grise

L’énergie grise est la pire ennemie de l’écologie. Pourtant, elle est quasi-présente tout au long du cycle de vie d’un produit à partir de l’extraction de sa matière première. En effet, plus il subit de la transformation, plus l’énergie grise engendrée par sa création est importante. Or, la part d’énergie grise présente dans les pellets de bois n’est que 20 %.

Pendant le transport

L’augmentation de la part de l’énergie grise peut se manifester durant le transport par la consommation de carburant ou l’usure des pièces du véhicule. Pour cela, il est recommandé de trouver un distributeur de pellets local comme SOCOP. Par contre, vous pouvez opter pour l’importation à moindre coût, car ces combustibles ont une teneur énergétique plus élevée par rapport au mazout ou au gaz. Pour cela, il est préférable de transporter des pellets finis plutôt que leur matière première, car celle-ci consomme plus d’énergie. En effet, une distance de 100 km correspond à 5 % de leur pouvoir calorifique au maximum.

Pendant le séchage des matières brutes

Le séchage des matières brutes sèches qui composent les pellets influence moins l’énergie grise. Ce processus est pris en charge par une usine de rabotage. En revanche, le séchage des matières humides sollicite une grande quantité de son pouvoir calorifique. Par exemple, une sciure ayant 50 % de taux d’humidité requiert 15 % du pouvoir calorifique des pellets.

Les pellets de bois contribuent à la réduction du gaz à effet de serre

Les pellets de bois sont écologiques et sains. Utilisé en chauffage, le bois sont est un combustible qui respecte l’environnement. En effet, il s’agit d’une énergie qui émet moins de dioxyde de carbone. Pour cela, il faut que la quantité des arbres plantés soit supérieure à celle des arbres abattus. Lors de la combustion des granulés de bois, les arbres en croissance captent une certaine quantité de carbone pendant la photosynthèse. Ainsi, cela compense les émissions de dioxyde de carbone. De plus, sachez que 1 kWh de chaleur via une électricité émet 180 g de CO2 alors que 1 kWh de chaleur via les granulés n’émet que 33 g. Utiliser des pellets vous permet, entre autres, d’économiser de l’énergie.

La fabrication des granulés contribue au développement durable

Il est important d’utiliser des équipements qui contribuent au développement durable. Les pellets de bois sont constitués de déchets non traités, affinés, déshydratés et compactés de façon naturelle. Autrement dit, leur fabrication ne nécessite aucune colle et aucun additif chimique. De plus, ces déchets sont issus de bois recyclés pour qu’aucun arbre ne soit battu.

Par ailleurs, les pellets mis en vente sont soumis à des normes pour que les consommateurs bénéficient d’un produit de qualité. La gamme premium de pellet est définie par une certification de qualité DIN+. En optant pour cette gamme, vous êtes sûr de profiter d’une chaudière plus efficace et plus durable dans le respect de l’environnement. Il est donc indispensable de vous rapprocher d’un spécialiste en vente et en livraison de pellets pour avoir une telle garantie.