Comment bien choisir son portail en bois ?

Pour vos projets de construction ou de rénovation, sachez que les portails en bois ont la côte actuellement. Et pour bien les choisir, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte, ainsi que des critères à ne pas négliger. Voici nos conseils pour que vous fassiez le choix gagnant pour votre portail en bois.

 

Le choix du modèle

Avant d’aller plus loin, il faut choisir le modèle de portail répondant à vos besoins, selon votre budget. Ci-après quelques types de portails qui pourraient s’adapter à votre espace, et au style de votre maison.

Les portails roulants glissent des deux côtés de l’allée à l’aide de plusieurs roues. Ces dernières sont encastrées à même le sol. Ce type d’ouverture est avantageux dans la mesure où il est moins encombrant et convient aux espaces élargis.

Le modèle classique et intemporel reste le portail à battant. Composé de deux vantaux pouvant s’ouvrir en moyenne à 180°, il convient aux grandes surfaces dégagées. À déconseiller si vous habitez dans une zone fréquentée, et que les vantaux doivent s’ouvrir vers l’extérieur.

Pour commander des portails en bois personnalisés, vous pouvez faire appel aux services de menuisiers professionnels de votre région.

 

Les avantages des portails en bois

Esthétique : les portails en bois sont utilisés depuis des millénaires, et l’une des principales raisons pour lesquelles ils ne semblent jamais se démoder est certainement leur apparence. Chaque design a ses attributs : les portails traditionnels sont plus assimilés aux fermes et maisons rurales, tandis que les portails sécurisés et modernes sont plus adoptés par les personnes qui habitent dans les grandes villes. Aucun portail en bois n’est identique à un autre, en raison des différences naturelles entre chaque essence de bois.

Fonctionnalités : certainement le matériau le plus répandu, le bois est généralement choisi pour son élégance et sa noblesse. Peu importe où vous installerez votre portail en bois, il s’intègrera partout, contrairement aux PVC ou aluminium, qui n’ont pas cette capacité d’adaptation. De plus, les modèles en bois peuvent être coupés pour s’adapter à des ouvertures de toute forme. Ils peuvent être construits spécifiquement pour améliorer la sécurité, maintenir la confidentialité, ou tout simplement être posés à titre décoratif. L’exemple le plus frappant est le cas des portails en bois automatisés, utilisant un système de motorisation et dotée des dernières technologies de sécurisation : alarmes, interphone, commande à distance.

 

Le budget et l’entretien

Quelle que soit l’ampleur de votre projet, il est toujours conseillé de fixer un budget dès le départ. Et soyez très pragmatique, car le coût des matériaux peut changer en fonction des saisons. Ainsi, n’oubliez pas les imprévus, afin d’éviter les mauvaises surprises. Par exemple, il se peut qu’en hiver, il y ait pénurie de chênes ou de pins, donc il faut s’y préparer à l’avance. Outre les matériaux de base, il faut également prendre en compte les parties à débroussailler, les murs à peindre (pour que tout soit uniforme), ou les parties de murs à surélever ou à abattre, et les frais de livraison et d’installation des portails eux-mêmes si ceux-ci ne sont pas inclus dans le service du fournisseur.

Concernant l’entretien, sachez que plus le portail est sophistiqué et motorisé, plus son entretien sera compliqué, voire coûteux. C’est le cas d’un portail qui fera office de barrière ultra-sécurisée.

Le modèle parfait devra également combiner fonctionnalité, praticité et pragmatisme. Par exemple, si vous optez pour un portail en bois, alors que vous habitez dans une zone humide tout au long de l’année, prévoyez des entretiens réguliers (produits anti-termites, vernis, produits anti-moisissures…). Le pire serait que vous soyez obligés de le remplacer votre portail.