En quoi consiste la maison passive ?

La maison passive séduit de plus en plus de propriétaires de par les nombreux avantages qu’elle confère. Ce concept est principalement basé sur une norme de construction à haute efficacité énergétique, favorisant également le confort intérieur et l’isolation acoustique.

Qu’est-ce qu’une maison passive ?

La maison passive est non seulement l’une des principales normes d’efficacité énergétique au monde, mais aussi un concept permettant de construire des maisons et des bâtiments confortables, respectueux de l’environnement et abordables.
Créée en 1996 par l’Institut Passivhaus de Darmstadt, en Allemagne, la « maison passive » a été l’un des concepts pionniers pour la construction de maisons basse consommation. La conception est axée sur l’utilisation optimale des influences « passives » dans un bâtiment (comme les rayons du soleil, l’ombrage et la ventilation) plutôt que sur les systèmes de chauffage et de refroidissement actifs (dont la climatisation et le chauffage central). Associé à des niveaux d’isolation et d’étanchéité à l’air très élevés, ces facteurs externes permettent à une maison passive d’utiliser 90 % moins d’énergie, comparé à une habitation classique.
Les maisons passives offrent donc un confort intérieur optimal étant donné que la température reste constante et que l’air est toujours de bonne qualité. Ils ont également l’avantage supplémentaire de réduire les bruits externes et internes en raison des niveaux élevés d’isolation.

Quelles sont les exigences pour construire une maison passive ?

Pour répondre aux normes de la maison passive, un bâtiment doit respecter plusieurs critères :

  • Chauffage de l’espace intérieur

L’énergie requise pour le chauffage de la maison ne doit pas dépasser 15 kWh / m2 de surface habitable par an.

  • Énergie primaire

L’énergie totale nécessaire pour toutes les utilisations domestiques (chauffage, eau chaude et électricité) ne doit pas dépasser 60 kWh / m2 de surface habitable par an.

  • Étanchéité à l’air

Les maisons passives sont très étanches à l’air. Il ne devrait donc pas y avoir plus de 0,6 renouvellement d’air par heure.

  • Confort thermique

Les espaces de vie doivent être confortables tout au long de l’année, avec une température ne dépassant pas 25 ° C.

Comment construire une maison passive ?

Pour atteindre ce niveau de performance, les constructeurs se basent sur une norme de conception dite « intelligente ». Ils doivent, par exemple, s’assurer que la maison est bien orientée et conçue pour tirer le meilleur parti du soleil et de l’ombrage. Ils doivent également veiller à bien respecter les cinq principes de la maison passive :

  • Aucun pont thermique
  • Fenêtres de qualité optimale
  • Ventilation mécanique dotée de système de récupération de chaleur
  • Isolation renforcée
  • Construction étanche à l’air

Un niveau d’isolation très élevé constitue aussi un élément clé dans le cadre de la construction passive. Cela permet de réduire les pertes de chaleur de sorte que la maison soit maintenue au chaud sans chauffage. Les maisons passives disposent d’ailleurs d’une enveloppe isolante sous forme d’une couche de matériau retenant la chaleur et d’une couche étanche à l’air.
La laine de roche est la plus utilisée pour atteindre les normes des maisons passives, car elle est à la fois performante et incombustible. De plus, elle est facile à poser et préserve toute ses qualités au fil du temps : durable et résistante au feu et ne laisse pas passer la vapeur.
Il existe aussi d’autres matériaux aussi performants que la laine de roche, mais la liste est bien longue. Seule une entreprise spécialisée dans la construction de maisons passives saura vous guider dans le choix du matériau idéal, mais aussi dans la concrétisation de votre projet. Aussi, n’hésitez pas à solliciter les services de Christian BILLOT, un bâtisseur de maisons en bois intervenant à Meursac et alentour.